Si la tendance vanlife était en germe depuis plusieurs années, elle s’est considérablement accélérée avec la crise sanitaire et les confinements successifs qui l’ont accompagnée. Sans doute qu’il faudra du temps pour en mesurer pleinement les conséquences, tant elles sont nombreuses et diffuses, mais nous pouvons déjà en identifier plusieurs.  Elles touchent aussi bien au cercle de l’intime – notre rapport à la nature et notre besoin de changement– qu’à l’accélération de la production et des tensions qui en résultent.

1 / Retour à la nature

Les confinements successifs ont agi comme un électrochoc et bousculé les priorités des Français qui ont soif de changement et souhaitent se mettre au vert, comme en témoigne l’explosion des demandes pour les résidences secondaires. La notion de refuge est d’ailleurs plébiscitée.

Associé à la vie en plein air, le van s’inscrit dans ce mouvement de fond très important. C’est le moyen de…

[…]

Vous pouvez lire la suite de la publication originale créé par Benoit sur www.fourgonlesite.com